FERMER
Barque et canards au bord de l'eau
Antoine-Marie Chamans, comte de Lavalette

Portrait de Joséphine de Forget, née Lavalette

1822
Lettre de George Sand à Eugène Delacroix
Agrandir l'image

Joséphine a 13 ans lorsqu’elle participe le 20 décembre 1815 à l’évasion rocambolesque de son père, le comte Antoine de Lavalette, condamné à mort à la suite d’un complot manqué contre Louis XVIII à l’annonce du retour de Napoléon durant les Cent Jours. Sa mère Emilie de Beauharnais, nièce de l’Impératrice Joséphine, resta emprisonnée à la suite de cette évasion dont elle avait été l’actrice et en perdit la raison. Cet émouvant portrait de sa fille a été dessiné par le comte de Lavalette à son retour en France en 1822 où il fut gracié par le roi.

Joséphine avait épousé en 1817 François-Alexandre, baron de Forget, dont elle se sépara en 1830 et qui se suicida en 1836, entraînant son fils cadet dans la mort. Dans une lettre inédite à son cousin Delacroix avec lequel, dès 1836, elle entretient une liaison, elle évoque l’anniversaire de notre bonheur, un certain samedi […] 15 octobre. Amants puis amis à vie, ils se témoignèrent une affection profonde et durable comme en témoigne la lettre de Delacroix du 21 août 1859 (musée Eugène Delacroix) : Adieu, lui dit-il, chère amie et je dis plus, seule amie.