Musée National Eugène Delacroix
Accueil > Les activités > Publications

Publications

Delacroix - Objets dans la peinture, souvenir du Maroc
Delacroix - Objets dans la peinture, souvenir du Maroc

2014

Eugène Delacroix - Ecrivain, témoin de son temps
Eugène Delacroix - Ecrivain, témoin de son temps

2014

Le musée Eugène Delacroix
Le musée Eugène Delacroix
Delacroix en héritage – Autour de la collection Moreau-Nélaton
Delacroix en héritage – Autour de la collection Moreau-Nélaton

2013

Delacroix, Othoniel, Creten - Des Fleurs en hiver
Delacroix, Othoniel, Creten - Des Fleurs en hiver

2012

Fantin-Latour, Manet, Baudelaire : L'Hommage à Delacroix
Fantin-Latour, Manet, Baudelaire : L’Hommage à Delacroix

2011

Une passion pour Delacroix - La collection Karen B. Cohen
Une passion pour Delacroix - La collection Karen B. Cohen

2009-2010

Delacroix et la photographie
Delacroix et la photographie

2008

Le musée Eugène Delacroix propose chaque année un catalogue illustré de son exposition annuelle, coédité par les éditions du Louvre, ainsi qu’un bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix qui offre des articles sur le peintre et son entourage et, ponctuellement, des ouvrages traitant d’Eugène Delacroix ou des collections du musée.

Catalogue d’exposition

2014 - Objets dans la peinture, souvenir du Maroc

Le voyage d’Eugène Delacroix au Maroc apparaît comme un des événements majeurs de la vie du grand peintre. Seul grand voyage dans l’existence d’un artiste casanier, préférant les vertiges de l’imagination à l’ivresse de la découverte, le périple de Delacroix au Maroc ne cesse de fasciner.
Catalogue de l’exposition « Objets dans la peinture, souvenir du Maroc », l’ouvrage se fonde sur la mise en regard inédite entre des objets marocains rapportés par Delacroix de son voyage et sa création picturale et dessinée.
Souvenirs du Maroc, ces objets formèrent pour le peintre comme autant d’impressions tangibles de son grand voyage, en écho à ses notes et ses croquis. Leur présence, discrète mais effective, au sein de ses ateliers successifs, lui a offert la possibilité d’en élaborer, au fil du temps, une remémoration poétique où vérité matérielle et imagination se mêlèrent.
Rédigés par des spécialistes reconnus de l’art de Delacroix et de la création artisanale d’Afrique du Nord, les textes de cet ouvrage, le premier sur ce sujet, interrogent ainsi le rapport du peintre aux objets et analysent la manière subtile dont il sut s’y référer et les mettre à distance.

Sous la direction de Dominique de Font-Réaulx, directrice du musée Eugène-Delacroix Textes de Catherine Adam-Sigas, Malika Bouabdellah, Rosène Declémenti, Claire Déléry, Dominique de Font-Réaulx, Hélène Grollemund, Stéphane Guégan, Emmanuel Hecre, Marie-Christine Mégevand, Christine Peltre, Nadège Picotin, Marie-Pierre Salé, Bulle Tuil Leonetti.

Coédition Le Passage – Les éditions du Louvre, 2014, 160 p.


2014 - Eugène Delacroix - Ecrivain, témoin de son temps

« Jenny me conseille d’imprimer, comme elles sont, mes réflexions, pensées, observations, et je trouve que cela me va mieux que des articles ex professo ».

Eugène Delacroix, Journal, 20 mai 1853


Peintre majeur du XIXe siècle, Eugène Delacroix a hésité entre une carrière d’homme de lettres et de peintre. Fervent épistolier, diariste, critique d’art, voire romancier et poète dans sa jeunesse, Delacroix a écrit toute sa vie. Rassemblant un choix inédit de lettres, d’extraits du Journal, de textes théoriques et de manuscrits littéraires, le volume offre aux lecteurs, en s’appuyant sur des travaux récents, une approche renouvelée de l’artiste.

Nous suivons ainsi ses réflexions, ses doutes, comme sa passion de peintre. Delacroix fut également un homme profondément ancré dans son époque, témoin attentif de la création artistique - en témoignent ses impressions à la découverte du théâtre de Shakespeare, sa passion pour Lord Byron ou son aversion pour les créations de Giuseppe Verdi -, mais aussi sensible aux correspondances entre les arts, fidèle à l’idéal qu’il portait en lui.

Cet ouvrage permet à un large public de découvrir un Delacroix écrivain, encore méconnu, et de comprendre quelques secrets de sa création artistique. Il offre également de percevoir la richesse et la diversité créatrice du XIXe siècle.

Ecrits choisis, par Catherine Adam-Sigas, Arlette Sérullaz, Dominique de Font-Réaulx , Marie-Christine Mégevand
Sous la direction de Dominique de Font-Réaulx
Paris, Flammarion/Ecrire l’Art, 2013, 340 p.


2013 – Le Musée Eugène Delacroix

Composé en 7 parties, ce guide permet au lecteur d’aborder toutes les facettes qui font la richesse du musée Delacroix en lui donnant les clés pour préparer au mieux sa visite et comprendre l’histoire du lieu. Cet ouvrage revient sur la constitution historique du musée, aujourd’hui à la fois lieu de mémoire avec l’appartement et l’atelier occupés par le peintre de décembre 1857 au 13 août 1863, à la fois musée, réceptacle d’œuvres très diverses qui dévoilent une part de l’intimité d’Eugène Delacroix ainsi que des aspects moins connus de son art.

Textes d’Arlette Sérullaz et Dominique de Font-Réaulx
Coédition Editions du musée du Louvre – Somogy éditions d’art
Présentation sommaire et illustrée de l’histoire du musée et de ses collections
Existe en version anglaise

Catalogues d’exposition

2013 – Delacroix en héritage – Autour de la collection Moreau-Nélaton

Les très généreuses libéralités consenties par Étienne Moreau-Nélaton, donations, don et legs en 1906, 1907, 1919 et 1927, ont contribué à accroître de manière remarquable les collections du Louvre et des musées français. Cet ouvrage présente un choix de dessins et de peintures de la collection Moreau-Nélaton, conservée au musée du Louvre. Les textes évoquent le travail d’historien de l’art entrepris par Adolphe Moreau fils, qui rédigea l’un des premiers catalogues raisonnés de l’œuvre de Delacroix, et par Étienne Moreau-Nélaton, qui publia une monographie sur l’artiste.
Catalogue de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 11 décembre 2013 – 14 mars 2014
Textes de Catherine Adam-Sigas, Dominique de Font-Réaulx, Hélène Grollemund, Vincent Pomarède, Marie-Pierre Salé et Arlette Sérullaz
Sous la direction de Dominique de Font-Réaulx
Coédition Le Passage-Editions du musée du Louvre, 2013, 160 p.


2012 - Delacroix, Othoniel, Creten - Des Fleurs en hiver

La jouissance d’un jardin privé incita Eugène Delacroix à s’installer dans l’appartement de la rue de Fürstenberg en 1857. À l’occasion de la rénovation de cet enclos secret, niché au cœur de l’îlot où le peintre bâtit son atelier, Des fleurs en hiver, Delacroix, Othoniel, Creten présente les principaux tableaux de fleurs de l’artiste et ses plus belles aquarelles, provenant de musées et de collections d’Europe et des États-Unis. Cette présentation exceptionnelle est accompagnée de celle d’œuvres de deux artistes actuels de renom qui placent les fleurs au coeur de leur inspiration : Jean-Michel Othoniel et Johan Creten. Le parallèle ne vise pas à être détonnant mais à illustrer la permanence de l’inspiration florale, au XIXe comme au XXIe siècle, chez des artistes aux parcours pleinement inscrits dans leur temps.

Catalogue de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 12 décembre 2012 - 18 mars 2013

sous la direction de Christophe Leribault
Textes de Stéphane Guégan, Michèle Hannoosh et Christophe Leribault
Entretiens avec Johan Creten et Jean-Michel Othoniel
Coédition Le Passage-Editions du musée du Louvre, 2013, 160 p
.


2011 - Fantin-Latour, Manet, Baudelaire : L’Hommage à Delacroix

1863, l’année du scandale du Déjeuner sur l’herbe de Manet au Salon des Refusés, est aussi celle de la mort d’Eugène Delacroix dans son appartement de la rue de Fürstenberg. Choqué par la tiédeur des hommages officiels rendus à l’artiste, Fantin-Latour se lance dans la réalisation de son fameux Hommage à Delacroix pour le Salon suivant : toile-manifeste qui rassemble une génération d’artistes novateurs et de critiques comme Baudelaire et Champfleury autour de l’austère effigie du maître disparu.
Fantin-Latour, Manet, Baudelaire. L’Hommage à Delacroix retrace l’aventure de cette grande toile, sa conception, les variantes, les élus et les exclus. L’ouvrage relate une fraternité artistique à travers les œuvres croisées des artistes en présence et celles qui les rattachent à l’héritage de Delacroix.

Catalogue de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 7 décembre 2011 – 19 mars 2012
sous la direction de Christophe Leribault
Textes de Stéphane Guégan, Christophe Leribault, Marie-Pierre Salé et Amélie Simier
Coédition Le Passage-Editions du musée du Louvre, 2012, 166 p.


2010 - 2009 - Une passion pour Delacroix - La collection Karen B. Cohen

Durant plusieurs décennies, Karen B. Cohen a rassemblé une remarquable collection d’œuvres d’Eugène Delacroix, allant des carnets de croquis aux copies d’après Raphaël ou Rubens, en passant par les recherches pour les grands décors muraux. Cet ensemble de dessins et d’esquisses peintes force l’admiration, par sa qualité et sa variété mais aussi par la passion qu’il a fallu à son auteur pour réunir tant d’œuvres au fil des ans depuis New York. Elle nous permet de retracer un panorama très complet de la carrière de l’artiste, nous donnant également l’occasion de nous interroger sur la place de Delacroix dans la constitution des musées et des grandes collections aux Etats-Unis depuis le XIXe siècle.

Catalogue de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 16 décembre 2009 - 5 avril 2010
sous la direction de Christophe Leribault
Textes de Colta Ives, Barthélémy Jobert, Itaï Kovacs, Christophe Leribault
Coédition Le Passage-Editions du musée du Louvre


2008 - Delacroix et la photographie

Confronté comme toute sa génération à ce nouveau médium qu’est la photographie, Delacroix s’est exprimé plusieurs fois à ce sujet, son attitude allant du doute à l’expérimentation, puis au renoncement. Richement illustré, le livre reprend en détail tous les éléments de ce dossier complexe qui a déjà suscité diverses interprétations et présente l’intérêt de l’étudier dans l’atelier même de l’artiste. L’ouvrage est, en effet, principalement consacré aux photographies de modèles nus, masculins et féminins, que Delacroix fit poser et photographier, associés aux dessins qu’il réalisa à ce moment-là ou qu’il exécuta ultérieurement à partir des tirages. Parallèlement, il traite du rapport difficile de Delacroix et de son image photographiée, exercice auquel il se prêta avec réserve, mais dont témoignent notamment quelques rares daguerréotypes d’une incroyable présence.

Catalogue de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 28 novembre 2008 - 2 mars 2009
sous la direction de Christophe Leribault
Textes de Sylvie Aubenas, Françoise Heilbrun, Fiona Le Boucher, Christophe Leribault et Sabine Slanina
Coédition Le Passage-Editions du musée du Louvre, 2008, 160 p.


2007 - Delacroix et les compagnons de sa jeunesse - Géricault, Bonington, Huet, Barye...

Feuillet de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 23 novembre 2007 - 25 février 2008
Centrée sur la période romantique de Delacroix, de 1822 à 1830, l’exposition évoque les amitiés nouées sur les bancs du Lycée impérial, puis dans l’atelier de Guérin, ainsi que les rencontres avec des artistes anglais qui l’initient à l’aquarelle et qu’il retrouve à Londres en 1825. Porté dès 1824 au premier rang de l’école romantique, louangé par les uns, combattu par les autres, Delacroix reste fidèle à ses premières amitiés mais en élargit le cercle avec les artistes et les écrivains célèbres du temps (Stendhal, Dumas, Hugo).
Autour d’une large sélection d’œuvres de l’artiste, ont été groupés des peintures, des dessins et des gravures de ses maîtres et aînés (Guérin, Gérard, Gros), comme de ses contemporains français et anglais (Géricault, Huet, Auguste, Bonington, Constable, Lawrence, Etty).


2007 - Henriette de Verninac - De David à Delacroix

Feuillet de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 17 novembre 2006 - 19 février 2007


2006 - Entre Ingres et Delacroix : Etienne-François Haro

Feuillet de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 24 février 2006 - 15 mai 2006

L’exposition évoque le rôle capital joué par Haro – peintre, expert, marchand et restaurateur de tableaux – dans la vie et le travail de deux artistes majeurs du XIXe siècle, que la postérité considéra, de façon arbitraire, comme des ennemis jurés.


2005 - Dutilleux, Robaut, Delacroix, une affaire de famille

Feuillet de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 21 octobre 2005 - 30 janvier 2006

L’exposition évoque deux personnalités très proches de Delacroix : Constant Dutilleux (1807 – 1865) – peintre, dessinateur, graveur mais aussi collectionneur et admirateur de Delacroix – et son gendre, Alfred Robaut (1830 – 1909). Ce dernier joua un rôle considérable dans la diffusion de l’œuvre de Delacroix, de Corot, mais aussi de Dutilleux. Dessins, gravures, photographies, peintures…. Les œuvres présentées proviennent de la donation faite au musée Delacroix en 1999 par le compositeur Henri Dutilleux descendant du peintre Constant Dutilleux et de prêts du musée du Louvre et de la Bibliothèque nationale de France.


2005 - Autour de l’Autoportrait au gilet vert d’Eugène Delacroix

Feuillet de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 26 janvier 2005 - 10 mai 2005

Dans le cadre des commandes passées par la Réunion des musées nationaux auprès d’artistes contemporains, Pietro Sarto a réalisé en 2003 pour la Chalcographie une interprétation en taille-douce du célèbre Autoportrait au gilet vert de Delacroix conservé au Louvre.
Le musée Eugène-Delacroix expose une épreuve du tirage de tête et le met en relation avec le célèbre tableau prêté par le département des Peintures du Louvre et une sélection de portraits du peintre réalisés de son vivant ou après sa mort par différents artistes, provenant des collections du musée Delacroix, du département des Arts graphiques et du département des Sculptures du Louvre et de la chalcographie du Louvre.


2004 - Piotr Michalowski (1800-1855), Peintures et dessins

Feuillet de l’exposition, musée Eugène Delacroix - 7 octobre 2004 - 10 janvier 2005

Dans le cadre de « NOVA POLSKA », une saison polonaise en France, le musée national Eugène-Delacroix présente une exposition consacrée au peintre Piotr Michalowski. Les œuvres qui proviennent pour la majeure partie du musée national de Cracovie ainsi que du musée national de Varsovie, mettent en valeur l’originalité de cet artiste, portraitiste, peintre d’histoire et de genre, passionné de chevaux. En regard seront présentés des peintures, des dessins et des gravures de Géricault, Delacroix, Charlet et Carle Vernet, prêtés par le musée du Louvre et la Bibliothèque nationale de France.



- Bulletins de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix

2013 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 11

2012 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 10

2011 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 9

2010 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 8

2009 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 7

2008 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 6

2007 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 5

2006 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 4

2005 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 3

2004 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 2

2003 - Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix Bulletin numéro 1

Revenir en haut de page
Musée du Louvre
Crédits | Contacts | Société des amis | Réseaux sociaux | Correspondance de Delacroix | Boutique