Musée National Eugène Delacroix
Accueil > Les collections > Œuvres sur papier > Etude pour Charles-Quint au monastère de Yuste

Etude pour Charles-Quint au monastère de Yuste

Eugène Delacroix (1798-1863)

© RMN / J-G. Berizzi

Eugène Delacroix
(1798-1863)

MD 1994-3
Graphite
Achat, 1994
H. 0,170 m ; L. 0,210 m
En bas à gauche : cachet de la vente après décès d’Eugène Delacroix

Ce dessin est une étude pour le tableau, Charles Quint au monastère de Yuste, exécuté en 1837 et qui fait également partie des collections du musée. Charles Quint renonce au pouvoir pour se retirer au monastère d’Yuste, en Extramadure, en 1557. Il joue de l’orgue tandis qu’un jeune moine l’écoute par la fenêtre.

Le dessin présente une composition très proche de celle définitivement retenue. Le musée possède une autre étude préparatoire au tableau de 1837.

 

Dans cette étude préparatoire au tableau de 1837 exécuté pour son élève et amie Marie-Elisabeth Boulanger-Cavé (1809-ap.1875), Delacroix ébauche la position des personnages et leurs expressions, méditative pour le musicien, attentive et rêveuse pour le moine qui l’écoute. Dans son ensemble, la composition définitive est proche de celle du dessin. Le tableau offre un Charles Quint moins méditatif, comme tourné vers le spectateur, et le petit moine semble surgir par la fenêtre alors que le dessin nous le présente bien installé sur le rebord de la fenêtre, la tête appuyée sur la main. L’arrosoir renversé devant lui au premier plan ne sera pas conservé.

Le musée possède par ailleurs une autre étude préparatoire à ce même tableau, de petites dimensions et très rapidement esquissée ainsi que deux dessins en rapport avec la première version de ce thème (MD 1995-10 et MD 1995-11). Dans le tableau, peint en 1831 et de format plus grand (coll. part., Angleterre), la composition est sensiblement différente : le moine qui écoute Charles Quint jouer se tient debout sur la gauche et regarde attentivement l’empereur.

Documentation

Philippe Burty, Catalogue de la vente qui aura lieu par suite du décès d’Eugène Delacroix, Hôtel Drouot [les 17,18 et 19 février 1864], Paris : Imprimerie de J. Claye, 1864, n° 325

Arlette Sérullaz, « Acquisitions », in Revue du Louvre, 1997, 3, notice, p.215.

Lee Johnson, « Eugène Delacroix et Charles V », in The Burlington Magazine, septembre 2000, p. 544-548.

Revenir en haut de page
Musée du Louvre
Crédits | Contacts | Société des amis | Répertoire des ventes | Correspondance de Delacroix | Jeux | Boutique